« Je découvre aujourd’hui que j’étais heureuse. »

Capture d'écran 2018-02-14 10.22.35.png

On attend d’emménager dans une nouvelle maison, plus grande avec un jardin, on attend d’être en vacances, on attend d’avoir un deuxième enfant, on attend de publier un livre, on attend qu’il ait du succès, on attend d’avoir de l’argent pour travailler moins, on attend d’être libre. On a les yeux rivés sur l’avenir, on ne décroche pas de la ligne d’horizon. On attend d’être tranquille, apaisé enfin, on attend demain. A force d’attendre, on piétine chaque jour qui passe, on le vit comme un état provisoire, on ne s’installe pas vraiment. On a le cul entre deux chaises, on est autour de la quarantaine, on est sur une rampe de lancement, et déjà on regarde en arrière. On ne veut pas savoir qu’on est heureux. On est superstitieux. Alors on est aveugle, on est distrait, on râle pour la forme, on se plaint, on est complaisant, on ne voit que ce qui ne va pas, on en fait une montagne, on se gâche la vie, on est contrarié. (…) On n’a pas le moral, on n’a pas de chance. (…) Aujourd’hui qu’il n’y a plus rien, je sais, je peux dire comme c’était bien. »
« À présent » est le récit de la vie d’une femme « à présent que » son compagnon s’est éteint brutalement. Sans surprise c’est triste et déchirant. Mais la surprise c’est que c’est aussi drôle, poétique et qu’on sent à chaque ligne l’amour qu’elle lui porte, et qui reste au présent parce qu’il reste bien vivant. Et puis ça touche aussi à ce sujet qui m’obsède, celui du bonheur qu’on reconnaît au bruit qu’il fait en partant. Alors certes, on peut trouver qu’il y a plus gai comme #extraitsdunion à quelques heures du Réveillon, sauf à considérer que niveau bonnes résolutions, ça aurait de la gueule de décider qu’à partir de maintenant, on reconnaît notre bonheur au bruit qu’il fait en bougeant. Et même en criant, en râlant, en nous agaçant, en nous réveillant la nuit, en nous causant du souci. Viens, à partir du 31, on reconnaît notre bonheur au bruit qu’il fait en vivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s