Il enlève son bonnet

Capture d'écran 2018-02-14 11.31.25.png

Il enlève son bonnet et passe la main dans ses cheveux pour les ébouriffer. Il avance, la tête un peu baissée, peut-être parce qu’il a l’habitude de se cogner aux plafonds un peu trop bas, mais ça lui donne l’air de quelqu’un qui ne veut pas déranger.

Il lance un « bonjour » joyeux et timide, qui arrondit la gravité de sa voix. C’est à ce moment-là qu’on lève la tête vers lui, parce qu’une voix comme ça, on n’en entend pas mille dans la vie. Il sourit mais son regard continue à se dérober, ça se mérite de le croiser. Puis il balaye la pièce des yeux, très légèrement, comme une caresse.

Il s’approche et se penche pour dire bonjour, sa taille lui demande de se pencher même vers ceux qui sont debout, ça doit faire des années qu’il n’a pas eu à relever la tête pour embrasser qui que ce soit. Il pose la main sur l’épaule, à chaque fois, et les gens ne peuvent pas s’empêcher de faire pareil, pas tant pour rendre ce geste de politesse que par réflexe, parce qu’il est de ces personnes à qui on a instinctivement envie de souhaiter la bienvenue dans notre salon ou dans notre vie.

Les gens lui sourient et c’est plus qu’un sourire poli, d’ailleurs souvent ils ajoutent une phrase, n’importe laquelle, « ça a été la route ? » par exemple, sans même savoir d’où il vient ni comment il est venu, juste pour provoquer l’occasion d’un échange, même furtif. Il a un truc étrange qui fait qu’on a envie de lui plaire.

On lui sert du vin, et le verre paraît tout petit quand il le tient dans sa main. Il reste debout, ne parle pas fort ni beaucoup, et pourtant c’est visible à l’œil nu : il s’installe. Peu à peu il occupe l’espace. Il prend sa juste place, et l’habite entièrement.

Il est 20h ou 22, il vient d’entrer dans une pièce, et c’est comme si enfin la nuit pouvait tomber et la soirée commencer.

Je le regarde parler à d’autres, j’aime bien l’implantation de ses cheveux et le dessin de son dos sous son tee-shirt. Je me dis que ça doit être bien d’être coincés dans les embouteillages et d’avoir un enfant avec lui.

Plus tard je vais chercher mon manteau, il m’attend dans l’entrée, et on repart tous les deux, libérer la baby-sitter qu’on a prise pour la soirée.

Une réflexion sur “Il enlève son bonnet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s