Chaque fois que je maison d’enfance

Capture d'écran 2018-02-12 09.58.24.png

Chaque fois que je maison d’enfance, j’ai le coeur qui refuge. À partir de mi-novembre, ma mère couronne de l’Avent. Et tous les autres mois du monde, elle me bougie partout dans le salon parce qu’elle sait que ça me joie. Ce week-end, ma sœur parvis de la gare aussi, à 20h47 hier. Mon père nous valise dans la chambre et nous champagne au frais. Ma mère nous thermomix, on cigarette un peu trop et on festin dans la cuisine. Ma mère me lessive hypoallergénique les draps, mon oreiller plume d’oies, et je sommeil de mille ans. On crépitement du feu, on couleur de l’automne, on col roulé, on enfance, on nostalgie, on futur, on tentative de futur, au moins, un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s