Je suis cocue mais… Con-tente !

Etre trompée, ça fait chier. Et pleurer, aussi, parfois. 

Je vous l’ai déjà dit, j’aime autant les hiérarchies dans la souffrance que les gens qui « auto-like » leurs statuts sur Facebook, c’est à dire, pas du tout. 

Mais je dois l’admettre, dans le fait d’être trompée, y a des fois où ça fait plus chier et pleurer que d’autres. 

Par exemple, te faire tromper avec ta meilleure amie, ça fait plus chier que si c’est avec une parfaite inconnue mais moins que si c’est avec ta mère.

Que ton mec s’envoie en l’air avec une autre dans votre propre lit, ça fait plus chier que si c’est chez lui mais moins que si c’est chez ta soeur qui leur a filé les clés pour l’occasion.

S’il ne lui a jamais parlé de toi, ça fait plus chier que s’il l’appelle par ton prénom tellement tellement tu lui manques mais moins que si ensemble ils se tapent des barres à imaginer ta tête si tu débarquais. 

Et ainsi de suite.

Autant te dire que si ton mec te trompe avec ta mère chez ta soeur qui lui a laissé les clés pour l’occasion et qu’ils se tapent des barres ensemble en imaginant ta tête, t’as plus qu’à te pendre ou à jouer au Loto.

Et que si c’est avec une parfait inconnue, chez lui, et qu’il l’appelle par ton prénom tellement tu lui manques, t’as de bonnes raisons de fêter ça avec ta mère, ta soeur et ta meilleure amie.

Sur ce sujet, il y a une question qui me turlupine, c’est de savoir si c’est mieux d’être trompée pour une fille bien sous tout rapport (surtout buccal) ou pour une fille qui n’a rien pour elle sauf ton mec.

Parce que faut pas se mentir, les beaux attirent les beaux, les moyens beaux les moyens beaux, et les moches les moches et ceux-là on devrait leur interdire de se reproduire. Là tu vas me citer Jane et Serge (pas coup de foudre et match de voley-ball, les autres) et je vais te répondre que je m’y attendais pas du tout bien sur quand je dis « beau », j’entends par là un mélange de beauté, de charme, de charisme, d’intelligence, d’humour et de tout le reste, qui fait que Jude Law n’est pas avec Susan Boyle et que toi t’es seul(e) avec ton mec/ta copine 

Du coup je me demande : est-ce que c’est moins pire d’envisager ton mec dans les bras d’une bombasse qui comprend Deleuze, mais de savoir qu’a priori tu jouais à peu près dans la même cour qu’elle, ou de l’imaginer faire l’amour devant La Ferme Célébrités avec une nana dont il peine à trouver le pilou-pilou au milieu des bourrelets et qui n’a jamais pu terminer un Marc Levy, et te dire par conséquent que tu ne vaux même pas mieux que ça. 

Je n’avais jamais eu l’occasion d’y répondre parce qu’à ma connaissance, je n’ai jamais été trompée. Oui madame, c’est ça de se faire larguer avant même d’avoir eu le temps de se faire tromper se faire respecter.

Jusqu’à ce mail. 

Reçu par un fidèle lecteur de ce blog, dans lequel il m’avouait tout. Sa tristesse face à mon absence, ses attentes dans l’angoisse d’un petit billet, ses nuits blanches, son désespoir. Et l’irréparable.

Il était allé voir ailleurs, et y avait pris goût. Il me trompait, depuis plusieurs mois déjà, et c’était avec elle

Je suis allée jeter un coup d’oeil, et j’ai eu la réponse à ma question : se faire tromper pour une nana qui a autant de talent, c’est encore meilleur que de ne pas se faire tromper du tout. 

Kmille, en mode pas-rancunière

%d blogueurs aiment cette page :