Et ta soeur, elle sert à quelque chose ?

Parmi les choses que je sais pas faire, à part garder un mec faire bouger mes oreilles, c’est faire du tri.

Pourtant, c’est comme garder un mec faire bouger mes oreilles, j’aime bien l’idée. Puis en plus de bien aimer, j’ai pas beaucoup le choix puisque quand tu fais tes cartons, à part noter sur 18 d’entre eux : « DIVERS », parce que « Bordel dans tous les domaines que je vois même pas comment l’utiliser mais bon on sait jamais » c’est trop long, je vois pas beaucoup d’autres solutions.

Bah oui, on sait jamais, ça peut servir. A quoi, je sais pas. Mais ça peut.

Ca commence avec les fringues. Parmi elles, il y a celles que tu mets tout le temps et que donc, forcément, tu gardes. Ca va, tu suis jusque-là ? J’espere parce qu’à partir de maintenant, ça se corse.

Après ya celles que tu n’as jamais mis. Ou une fois. Mais que bizarrement tu te résous pas à jeter une bonne fois pour toutes. Quitte à te trouver des occasions improbables qui feront que « oui mais là, franchement, ça peut servir ». Et du coup, tu te retrouves avec trois jeans dont même Emmaüs voudrait pas, « au cas où tu dois faire des travaux de peinture dans un appart ».

Ce qui pourrait presque bien tomber, finalement, si t’étais pas enceinte de 7 mois le jour où tu aurais, effectivement, des travaux de peinture à faire dans un appart.

Dans le lot il y a aussi la chemise blanche. Trop transparente pour être mise. Mais trop mettable pour être jetée. Heureusement, idéale « pour un après-midi d’été autour de la piscine où tu aurais juste à l’enfiler avant de passer à table ». Sachant que bien sur, non seulement tu te la coltineras dans ta penderie pendant encore 5 mois, mais aussi dans ta valise pendant tes quinze jours de vacances. Et que, par un bel après-midi d’été autour de la piscine avant de passer à table, t’enfileras le tee-shirt avec lequel t’es descendue.

Puis ce qui est bien avec ce genre d’occasions, c’est que tu peux en trouver plein d’autres pour toutes les merdes qui polluent ton appart, en y mettant un peu de bonne volonté. Cette boîte en bois de 10 cm de long sur 4 de large, elle pourra toujours te servir à abriter une armée de mini-couverts. Puis c’est pas comme si t’en avais déjà douze, des comme ça, dans ton carton « boîtes ».

Faut pas croire y a quand même des trucs que j’ai mis de côté. Dans un tas « à donner ». Et là tu regrettes encore plus que d’habitude de ne pas faire partie de mon entourage proche. Et t’as bien raison, parce que tu es passé à côté d’une tête de panda en verre remplie de papier de soie fushia, d’un presse-papier en forme de planète chronopost et même d’un repose-cou un peu crevé mais qui met quand même 20 bonnes minutes à se dégonfler.

Mais pleure pas, dans ton malheur t’as un peu de chance, mon entourage a gentiment décliné mon offre et je m’apprête à faire un lot sur e-bay. En cadeau, il y aura peut-être même 3 bougies chauffe plat.

Par contre, j’ai réussi à jeter. Un peu. Encore hier, quelques vieux dossiers de presse et un grand lacet, seul.

Puis aujourd’hui, en voulant fermer ma valise de fringues, j’ai pété la petite languette de la fermeture éclair, et je n’avais plus de prise pour la tirer. Je me suis dit qu’un grand lacet noir à accrocher dedans, ça aurait été bien pratique.

Alors j’ai pleuré.

Kmille, en mode par-contre-j’ai-pas-encore-eu-besoin-de-petite-boîte

%d blogueurs aiment cette page :