J’ai la mémoire d’une huître

Et par conséquent la culture d’une moule. Mais sinon je suis gentille et je fais très bien les pâtes carbo

C’est que les deux sont un peu liés quand même si tu vois ce que je veux dire. L’autre jour, par exemple, je regardais un reportage sur les coulisses du métro.
Je me suis concentrée pour retenir deux trucs parmi la masse d’infos qu’ils donnaient. Genre le nombre de gens qui travaillent dans le métro et le nombre de suicides par an.

Deux semaines après, apéro avec des potes, je vous le donne en 1000, on commence à parler du métro. Ni une ni deux, hop hop hop Bibi elle se réveille et elle sort le nez de sa mousse en se disant que pour une fois elle va pouvoir étaler sa culture (que c’est comme la confiture moins t’en as plus tu l’étales, c’est mon papa qui me l’a dit) et que les gens ils vont tous la demander en mariage tellement ils seront sur le cul d’avoir en face d’eux une fille si brillante.

Moi – Attendez, vous savez combien il y a de personnes qui bossent dans le métro ? »

Mes amis – (en chœur, accrochés à mes lèvres, regards admiratifs) Nooon ?

Moi : …            
Bah moi non plus tiens. je vais faire un petit tour au wawa moi

Vous inquiétez pas pour moi hein, je me suis rattrapée aux branches parce que j’ai beau être croulante et inculte je suis quand même vachement débrouillarde. Je leur ai dit qu’il y avait vraiment beaucoup de monde. Et pour finir en beauté, j’ai même ajouté que niveau suicide, c’était pas mal assez fréquent quand même.

Pour l’actualité, c’est tout pareil. Je lis un truc, je me dis « Ca il faut que je le retienne », et je vais même jusqu’à m’auto-flageller en me disant que comment j’ai pu vivre 25 longues années sans même savoir ça bordel à queue. Deux jours après, je me rappelle que d’un truc, c’est de comment j’ai fait pour vivre 25 ans sans savoir ça bordel à queue.

Allez pas me dire que c’est une question de mémoire sélective et qu’on ne retient que ce qui nous intéresse, parce que Rosa-Rosa-Rosam-Rosae-Rosae-Rosas ; Rosae-Rosae-Rosas-Rosarum-Rosis-Rosis je m’en bats à un point que vous avez pas idée, et que Bataille de Marignan 1515 ça change pas ma vie de le savoir.

En revanche connaître mon digicode ça me rendrait quand même la vie beaucoup plus douce.

Je viens de passer une heure à lire des tas d’articles, à regarder des vidéos et à prendre des notes sur la guerre en Afghanistan. Ca m’a donné envie de revoir La Guerre selon Charlie. Oui parce que ça fait quand même trois jours que je l’ai vu et tu comprends bien qu’en 72 heures mon cerveau a eu le temps de virer des infos et d’enregistrer des choses vachement plus importantes comme la date de péremption des cornichons que j’ai jetés hier (A consommer de préférence jusqu’au : voir sur le dessus du couvercle. 12/06/07)

Par contre je peux te dire sans tricher qu’il y a 3300 soldats français là-bas.

Kmille en mode mais-la-vraie-intelligence-c’est-l’intelligence-de-l’âme-je-me-dis

%d blogueurs aiment cette page :