Et je lui dirai aussi de regarder avant de traverser la route

Moi quand je serai une maman je dirais à ma fille que…

… Si son amoureux rigole pas à ses blagues, elle rigolera pas aux siennes. Au début, si, pour lui faire plaisir. Mais un moment elle arrêtera voyant qu’il a toujours pas commencé. Et là elle se rendra compte combien elle se fait chier.

… Que c’est pas vrai ce qu’on dit dans les livres, on se rend pas toujours compte au premier regard que c’est l’homme de notre vie.

… Qu’il y a plein d’hommes de notre vie, parce qu’on a plein de vies.

… Que son amoureux doit pas forcément ressembler à son papa, tout simplement parce que elle ressemblera pas forcément à sa maman.

… Que le plus important c’est pas de savoir si elle est aimée par son amoureux, mais de savoir si elle aime bien la façon dont l’aime son amoureux.

… Que si elle est malheureuse, il faut pas trop qu’elle se demande si c’est lui qui est pas sympa ou elle qui est trop chiante. Et que c’est peut-être simplement qu’ils ne sont pas compatibles.

… Qu’on ne doit faire des concessions que sur des choses qui ne sont pas vitales. Que sinon, ça s’appelle du sacrifice.

… Que les mains moites et le cœur qui s’emballe, ça ne dure pas toute la vie. Et heureusement parce que ça doit être fatiguant à la longue.

… C’est pas la peine que son amoureux termine ses phrases pour qu’il soit vraiment amoureux. On peut s’aimer très fort sans penser pareil, d’ailleurs on s’ennuie très vite en étant avec son double.

… Il y a pas de règles en amour. Et que c’est pas parce que sa maman se serait ennuyée avec son double qu’elle ne pourra pas, elle, être heureuse comme ça.

Kmille, en mode et-si-j’ai-que-des-mecs-je-suis-pas-dans-la-merde… (ils pourront voir ça avec leur père)

%d blogueurs aiment cette page :