La loi du plus fort

J’ai entendu dire hier à la télé que 40% des spermatozoïdes qui se retrouvaient devant la ligne de départ  sont hors d’usage. Les pauvres… Ils sont sollicités, expulsés, ils se disent qu’ils vont peut-être enfin servir à quelque chose… Bah non. Même pas ils sont partis qu’il sont déjà disqualifiés.

Après, c’est comme partout, il y ales baiseurs, et les baisés. Les baisés c’est ceux qui partent mal. Il y en a qui ont pas de tête. D’autres pas de queue. D’autres pas de sens de l’orientation.
Autant vous dire que tout ceux-là ils comprennent vite leur malheur et ils s’en vont mourir je ne sais où. Au cimetière des spermatozoïdes sans doute.

Après, c’est du lourd. IL reste que les bons. Ceux qui ont la tête et la queue, et un sens de l’orientation que même sans yeux et sans y être jamais allé ils savent où est l’ovule. Tant mieux pour eux d’ailleurs parce que vu l’ambiance qu’il doit y avoir là-dedans, ils ont pas intérêt à demander le chemin à leur voisin.

Au fur et à mesure que tout ce petit monde avance, il y en qui abandonnent, d’autres qui se prennent une paroi dans la tronche, d’autres qui ont plus envie d’y aller et qui laissent tomber.

De me dire qu’à ce stade-là j’étais encore dans la course, franchement je m’épate. Je m’imagine là, à zigzaguer allègrement sans perdre de vue mon objectif, à tracer tout le monde, avec ma queue et ma tête parfaitement opérationnels et efficaces. Et y arriver. Ca m’émeut.

Parce que c’est ça qu’il disait le monsieur à la télé hier : que celui qui y arrivait il était quand même super balèze. Avec une tête bien ronde, une queue bien longue qui permet d’aller pil-poil où il veut, et un sens de l’orientation digne de la semence d’un GPS qui aurait eu sa première éjaculation.

Quand je pense que c’était moi… J’ai été la plus rapide, la mieux formée et la plus intelligente. Mais si ça peut te consoler, toi aussi, parce qu’a priori on n’était pas dans le même ventre.

Depuis que j’ai entendu ça hier, je suis plus vraiment la même. Je l’ai pas volée quand même cette place sur cette Terre. Toi non plus tu l’as pas volée, tu devais même avoir sacrément envie de l’avoir pour y arriver.

Toutes mes félicitations, t’es un champion.

Kmille, en mode  comment-je-les-ai-tous-tracés

%d blogueurs aiment cette page :