Bonne résolution mon c…

Les bonnes résolutions, c’est comme le père noël, ça fait un moment que j’y crois plus.

Vous avez jamais remarqué comme nos cahiers de texte étaient propres le jour de la rentrée.
En page de garde : Nom. Prénom. Adresse. Telephone. Personne à contacter en cas d’urgence.

Puis sur les pages où il fallait marquer les devoirs : la matière en vert, souligné en rouge. Ce qu’il y a à faire en bleu. Quand c’est fait, on barre à la règle. Non finalement ça fait sale. Un coup de blanco, et on souligne au stabilo jaune plutôt.
Genre… Genre on va continuer toute l’année à se faire chier à changer quatre fois de couleurs pour marquer qu’il faut relire le texte de Ratus page 23 (en noir le numéro de page s’il vous plaît), et que ça y est, on l’a fait.

Sans parler du fait que pour le lendemain de la rentrée, il y avait qu’à ramener une photo d’identité, couvrir les 18 bouquins et faire signer le carnet de correspondance. Tu m’expliques en quelle couleur tu l’écris ça ?
A peine le temps de prendre une bonne résolution qu’on nous mettait dèjà des batons dans les roues.

Par la suite, même si j’avais fait le dueil de l’agenda Poivre Blanc trop bien tenu, j’avais pas encore complétement tiré un trait ni passé un coup de stabilo jaune sur le reste.

Les bonnes résolutions c’était même carrément obsessionnel.

En me levant je prenais la bonne et ferme résolution de me coucher plus
tôt dorénavant. En allant dans ma douche, je prenais la bonne et ferme
résolution de me faire un gommage hebdomadaire. En sortant de ma
douche, je prenais la bonne et ferme résolution de toujours regarder
avant d’y rentrer si ma serviette était à portée de mains, histoire
d’éviter d’avoir à parcourir ma maison à poil et trempée à la recherche
d’un bout de tissu sec.

En me regardant dans la glace je prenais la bonne et ferme résolution
de ne plus jamais tripoter un bouton. En cherchant comment j’allais
m’habiller, je prenais la bonne et ferme résolution d’arrêter d’acheter
toujours des petits pulls tout doux col en V et noir, parce que il y a
beau en avoir 17 dans l’armoire, si ya pas de jean pour aller
au-dessous ça sert pas à grand chose. En ratant mon bus, je prenais la
bonne et ferme résolution de partir plus tôt la prochaine fois.

Pourtant le lendemain ça recommençait. Tout pareil.

Quand j’y repense je me dis que c’est comme si j’avais pris la bonne et ferme résolution d’être blonde ou rousse. Et d’être sage et ordonnée. Et toujours super habillée avec rien qui dépassait.

Bref, comme si j’avais pris la bonne et ferme résolution d’être une autre.

Alors moi je dis Fuck. Fuck les bonnes résolutions. Fuck les agendas bien tenus, les dodos à 21h, les gommages hebdomadaires, les serviettes chaudes pliées sur le petit meuble près de la douche, les boutons pas tripotés, les jeans à acheter, les bus qui passent trop tôt.

Je suis brune, je fais des ratures à toutes les pages et en plus comme je suis gauchère ya l’encre qui coule à chaque fois, quand j’ai un bouton je peux pas m’empêcher de le tripoter, les gommages hebdomadaires ça me gonfle fissa, les petits pulls noir je me sens bien dedans et maintenant je prends le métro et j’ai plus de problème.

Je vous souhaite à tous une bonne soirée, une excellente année, et je vous invite à prendre la seule et bonne résolution de ne pas en prendre, vous êtes vachement mieux comme ça.

Kmille, en mode je-prends-juste-celle-de-ne-pas-rendre-mon-diner

%d blogueurs aiment cette page :