Les métiers que je ne voudrais pas faire

J’ai été standardiste, nettoyeuse de chiottes dans un hôpital, distributrice de prospectus, vendeuses de vêtements pour femmes fortes, serveuse (trois jours, après je me suis fait virer), baby-sitter, hôtesse d’accueil, assistante de production, « buzzeuze » pour un jeu à la télé… Alors autant vous dire que sur les jobs je ne suis pas bégueule. Mais alors s’il y a bien huit, que, même en me payant très cher, je ferais jamais de ma vie, c’est…

… Arbitre de rugby. Je sifflerais dès qu’un joueur se prend un coup dans la tronche, et je me ferais siffler par tout le stade.

… Dessinatrice de cartes routières ou de plans. Je vous ferais passer par Toulouse pour faire un Paris-Lille. (en prenant l’autoroute à contre sens)

… Critique littéraire.: j’aime pas critiquer, ça me fait trop de peine pour les gens. Du coup je dirais que le dernier livre est « tout à fait sympathique » si c’est une grosse daube.

… Conductrice de bus. Surtout à Paris. Et surtout Place de l’Etoile. Je descendrais de mon bus et je proposerais à mes passagers qu’on prenne le métro tous ensemble.

… Caissière dans un supermarché bio. Y a rien de plus déprimant qu’un supermarché bio. Ca pue la nourriture pour oiseaux, tout est beige avec des emballages jaunes. Et en plus le Toffu ça a pas de gout.

… Responsable du bureau de la naturalisation (vu hier sur Envoyé Spécial). Je naturaliserais tout le monde et je me ferais traiter par mon chef.

… Vendeuse de chouchous sur la plage. Trop la honte de gueuler « Qui veut des chouchous » avec ma petite voix et en plus je me suis toujours demandé comment ils arrivent à faire rouler leur brouette dans le sable.

… Vendeuse chez Mac Do. J’ai une copine qui m’a raconté qu’elle arrêtait pas de se vautrer en glissant sur les flaques d’huile. Ca m’a traumatisé.

Kmille, en mode-et-ya-aussi-toud-les-métiers-qui-demandent-un-peu-
de-technique-ou-de-sens-pratique-comme-plombière-mécanicienne-
trader-ou-responsable-d’une-centrale-nucléaire.

%d blogueurs aiment cette page :