Imaginez…

… Vous avez 15 ans.

Un appareil dentaire.

Pas de sein, mais des boutons par dizaine.

Une coupe au carrée au milieu des oreilles, histoire qu’on ne puisse pas rater votre appareil dentaire et vos boutons par dizaine.

Mais ce n’est pas tout.

Vous avez aussi une cousine.

Qui a 17 ans.

Qui n’a pas d’appareil dentaire, mais qui a un scooter.

Qui a des seins, pas de boutons, et des jambes de 2,20 mètres.

Qui a une jolie coupe, histoire qu’on puisse pas rater qu’elle a un joli visage.

Et qui, pour ne rien gâcher, est rigolote et à l’aise partout.

Un jour, vous vous baladez dans la rue avec Elle. Pour être gentille avec sa cousine, elle a laissé son scooter au garage et doit remonter en bus avec vous.

Le bus arrive, vous commencez à courir avec elle pour le rattraper. Avec ses jambes de 2,20 mètres, elle a déjà pas mal d’avance sur vous.

Deux hommes vous regardent passer, s’arrêtent net de parler, et comme un cri du cœur, lâchent un sifflet d’admiration avec les yeux qui ressortent, la bouche qui s’ouvre en grand, la langue qui se déroule et le petit filet de bave qui coule.

Ca vous fait un petit truc quand même, bah oui quoi c’est la première fois qu’on vous siffle. Mais les garçons, c’est comme les parents c’est tous des cons.

Du coup, vous leur adressez un mouvement d’épaule méprisant suivi d’un petit « pfff n’importe quoi ».

Et là, comme un cri du cœur, ils hurlent en se bidonnant : « Pas toi ! L’autre !!! »

L’Autre, elle ne s’en est même pas rendue compte. Elle est déjà dans le bus, et attend que vous arriviez à traîner votre corps d’ado, votre appareil dentaire et vos boutons jusqu’à destination.

En arrivant chez vous vous avez le moral dans les chaussettes de Doc Martins noire croco verni.

Vous en avez des raisons de la détester l’Autre. De tout façon vous n’avez jamais aimé les filles jolies, rigolotes et à l’aise partout.

Mais elle c’est pas pareil. Avec les années, non seulement vous la détestez de moins en moins, mais en plus vous l’aimez de plus en plus.

Vous découvrez qu’elle ne sait pas vraiment qu’elle est jolie. Que si elle est rigolote, c’est parce qu’elle sait rire d’elle. Qu’elle arrive à être à l’aise partout en laissant de la place aux autres.

Peut-être que c’est ça prendre confiance en soi, pouvoir regarder l’Autre avec admiration sans se sentir dans son ombre.

Peut-être que c’est juste grâce à votre appareil dentaire et à vos boutons qui avec le temps se sont fait la malle (sauf quelques uns qui viennent vous faire un petit coucou de temps en temps).

Kmille, en mode Si-vous-voulez-voir-l’Autre-c’est-par-là.

%d blogueurs aiment cette page :