Ah l’amouuuuuuur

Dimanche soir, j’ai regardé Le papillon, ce film touchant avec Michel Serrault et la jolie Claire Bouanich. (Au passage, merci Benj pour tes commentaires oh combien enrichissants et constructifs pendant tout le film 🙂 Ah les mecs je vous jure quand ça fait pas pan pan et crac crac…)

Et la jolie Claire Bouanich, dans le film, elle dit des choses d’adultes avec la simplicité d’un enfant. Un moment elle demande à Julien, un Michel Serrault épris de papillons et dans la quête presque obsessionnelle d’une espèce rare, elle lui demande donc :

« Pourquoi on dit tomber amoureux ? Pourquoi on dit pas monter amoureux ? »

C’est vrai ça ? Comme si avant même de les vivre pleinement, on devait considérer ces sentiments naissant comme un constat d’échec anticipé. Comme si le papillon (tiens encore lui) qu’on avait dans le ventre dans les premiers instants était messager d’une chute douloureuse.

On a qu’à dire « Chuter amoureux » pendant qu’on y est ! Ou « se rétamer amoureux ». Au moins, le message sera plus clair.

Et bien non. NON NON et NON. A partir d’aujourd’hui, mardi 29 mai, je ne tomberais plus amoureuse. Dorénavant, je monterai amoureuse.

Kmille, en mode peut-être-même-qu’un-jour-je-« monterai-enceinte »

%d blogueurs aiment cette page :